Let’s Get Woody : Axe Z !

Le mois dernier, je vous faisais toute une explication et même une vidéo du montage de nos axes X et Y (déplacement latéral de la machine), mais le plus important reste à faire : le montage de l’axe « Z » qui est celui qui fait descendre l’outil (ici le marqueur) pour qu’il touche la surface de travail. En se basant sur les plans de base, le résultat n’a pas été vraiment concluant même si nous avons réussi à faire quelques dessins avec l’indélébile. Sylvain et moi allons donc devoir recourir d’astuces pour rigidifier ce modèle et éviter les vibrations. Cela étant, je vous montre quand même notre état d’avancement : une machine qui peut dessiner. C’est quand même cool !

Montage de l’axe Z

Alors, la première chose qui nous a un peu compliqué la vie: il fallait démonter quasi toute notre étape précédente pour terminer le montage de l’axe vertical.

Rangement des câbles

Alors, je ne sais pas si vous avez remarqué dans la vidéo précédente, mais les câbles, c’était limite dangereux. Première amélioration proposée par Sylvain : faire un support qui tiendra l’alimentation, les câbles, et lorsque l’on sera plus loin : notre outil de coupe.

Support pour les câbles de la machine WoodKnight
Mise en place d’un support pour les câbles, histoire de ne pas se faire court-circuiter !

Rangé, c’est encore mieux :

Wood Knight, ma machine 3 axes avec les câbles rangés !
La machine, rangée avec ses câbles en hauteur !

Premiers essais

Alors, on a commencé par essayer avec un marqueur. On a pas pris trop de risque sur le coup, et on a bien fait !

Le résultat :

Petit dessin au marqueur !
Petit dessin au marqueur !

Instable ?

On s’est rendu compte que notre axe Z ne tenait pas bien (voir vidéo) alors, nous nous sommes lancés dans toute une série d’améliorations. Celles-ci sont regroupées en 2 catégories d’actions. La première catégorie : augmenter la rigidité. En effet, certains de nos axes étaient trop « faibles » et se déformaient, certaines pièces étaient aussi laissées avec un axe « libre » et pouvaient tourner. La deuxième catégorie: diminution des jeux. Une grosse lacune du modèle utilisé pour créer Woody est le fait qu’à aucun endroit il n’est prévu de possibilités de réglages et de serrage.

Exemple d’amélioration de la rigidité : collage des axes X et Y avec de la colle plutôt que « simplement » posé et ajout de renfort transversaux.

Collage axe X avec colle 2 composants
On aurait dû mettre des gants !
Collage d'un des deux rails "X". C'est relativement plaquant sur les mains !
Collage d’un des deux rails « X ». C’est relativement plaquant sur les mains !
Collage de l'axe Y avec une colle 2 composants rigide !
Collage de l’axe Y avec une colle 2 composants rigide !

Le mois prochain, on s’attaque à un gros morceau : redessiner les pièces et les refaire pour que celle-ci soient plus rigides et réglables ! On aime les défis chez Aux Merveilles d’Alice, mais on aimerait bien faire des pièces surtout !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s